Recrutement, rôles des médecins du travail, le PST66 fait le point

Recrutement et rôles des médecins du travail, le PST66 vous éclaire La médecine du travail, une discipline professionnelle qui commence son développement en France dans les années 30, bien que les prémices de cette profession de santé remonterait semble-t-il au XVI siècle. C’est en effet en 1930 que le tout premier établissement de médecine du travail est créé à Lyon par le professeur Mazel. Il faut attendre une décennie de plus pour que des lois destinées à la protection de la santé des salariés au travail marquent un tournant significatif pour cette profession. Depuis ces années-là, la médecine du travail a évolué de façon continue pour s’adapter aux nouveaux besoins et aux inspirations nationales (comme européennes). On peut en effet souligner la loi du 31 décembre 1991 qui est venue transposer les directives européennes de 1989, participant ainsi à modifier le recrutement du médecin du travail. Une médecine du travail qui n'a eu de cesse de s'adapter pour garantir aux travailleurs la meilleure prévention et le suivi le plus attentif qui soit, tout en répondant aux exigences des organisations de santé et aux directives légales.  Les médecins du travail exercent aujourd’hui plus que jamais un rôle de prévention des risques inhérents au travail et sont des acteurs engagés au sein des SPSTI en France, veillant conjointement à l’amélioration des conditions de travail des salariés (adaptation des postes et rythmes de travail en corrélation aux besoins physiologiques des travailleurs, prévention de la santé physique et mentale des salariés, meilleur suivi de leur état de santé…) Ils sont également les garants du respect du handicap des salariés par les employeurs et veillent aussi à l'hygiène de l'établissement.  La médecine du travail est une spécialité pluridisciplinaire aux multiples responsabilités, qui ne sont pas toujours faciles à déployer en résonance au manque de moyens et à l’insuffisance de médecins du travail observée dans certaines régions de France. Quels sont les process de recrutement des médecins du travail, un turn-over est-il observé, de quelle façon en tant qu’acteur engagé dans la prévention et la santé des salariés le Pôle Santé Travail des Pyrénées Orientales contribue-t-il à rendre la santé au travail plus attractive ? Florence Grenot Directrice des [...]

Recrutement, rôles des médecins du travail, le PST66 fait le point2023-01-09T17:16:10+01:00

Le PST66 s’engage dans le Mois Sans Tabac, témoignage d’un infirmier

Le PST66 s’engage plus que jamais pour la santé durant le Mois Sans Tabac Le #MoisSansTabac, tout un mois pour vous aider à arrêter de fumer ! Voici la promesse de Santé publique France et du ministère de la Santé qui ont créé il y a 7 ans, en partenariat avec l'Assurance Maladie, cette opération nationale visant à lutter contre l’une des premières causes de décès (considérées comme évitables) en France. Déjà depuis sa création les chiffres officiels pointent plus de 900 000 participants à l'opération Mois sans tabac. Ainsi du 1er novembre 2022 au 30 novembre 2022, ce grand rendez-vous récurrent mobilise bon nombre d’acteurs de la santé dans l’hexagone, autour d’un même objectif : stopper le tabac ! Participer au #MoisSansTabac offre, selon les études, 5 fois plus de chance de parvenir à se débarrasser enfin de cette dépendance si dévastatrice pour la santé.   L'automne 2022 marque la 7ème édition de ce défi national tant attendu. Un mois durant lequel le PST66 acteur central de la santé au travail dans le département des Pyrénées-Orientales s’est mobilisé une fois encore pour informer, épauler et accompagner ses adhérents dans ce challenge de santé publique. Des dispositifs spécifiques ont été déployés auprès des adhérents (employeurs, salariés, indépendants), pour un accompagnement au plus près des besoins de chacun. L’ensemble des équipes en interne se sont mobilisées avec leurs partenaires, pour un soutien ciblé et engagé ! Parole à Christophe Arate, infirmier au PST66 qui œuvre à une meilleure sensibilisation et prévention autour de cette addiction, qui peut avoir de lourdes conséquences sur la santé. Christophe Arate infirmier au PST 66, engagé dans la prévention lors du mois sans tabac L’addiction au tabac, un enjeu majeur de santé publique particulièrement préoccupant ? En effet, je pense qu’il l’est incontestablement ! On observe que la consommation de tabac s’est beaucoup démocratisée, et ce, malgré les campagnes de prévention de santé publique. Des campagnes offensives, mais qui s’opposent à la puissance commerciale des lobbys du tabac. Tout cela est antinomique ! De surcroît on constate désormais différentes façons de consommer du tabac, dont certaines se veulent et se targuent [...]

Le PST66 s’engage dans le Mois Sans Tabac, témoignage d’un infirmier2023-01-09T17:16:47+01:00

Le Mois Sans Tabac, le PST66 s’engage pour la santé des travailleurs

Le mois sans tabac revient, le PST66 se mobilise pour la santé Du mardi 1er novembre 2022 au mercredi 30 novembre 2022, cet événement national réunit toute la France, durant un mois, autour d’un même objectif : stopper le tabac ! Comme tous les combats autour des addictions, arrêter de fumer est une épreuve bien souvent très complexe et douloureuse, dans laquelle l’individu est confronté à ses peurs, ses émotions, ses limites. Quand bien même l’envie est là et les intentions sont déterminées, pas toujours facile de se lancer et de tenir dans la durée ce challenge émotionnel, nécessaire à une bonne santé.  Et pourtant arrêter de fumer durant 30 jours c’est se donner 5 fois plus de chance de parvenir à dépasser cette dépendance et d’arrêter de fumer ! De ce constat est né le #MoisSansTabac, avec comme intention, proposer à l’ensemble des fumeurs désireux d’arrêter de fumer la participation à un grand challenge collectif, mis en œuvre par l’État en 2016. En effet, l'automne 2022 est marqué par la 7ème édition de ce défi d’envergure. En effet, avec le mois sans tabac, il est bien question de rejoindre et de participer à un mouvement national, de faire partie d’une dynamique stimulante, de bénéficier d’un soutien organisé et structuré, pour enfin ne plus se sentir seul dans ce combat aux enjeux considérables. Tant pour sa propre santé, que pour la santé publique. Le PST66 acteur majeur de la santé au travail dans les Pyrénées-Orientales se mobilise les mardis de novembre 2022. Soutien, écoute, conseils, échanges, accompagnement spécifique, c’est tout un dispositif qui est mis en œuvre et déployé aux côtés des adhérents (employeurs, salariés, indépendants), pour préserver sa santé, ensemble. Décryptage ! Le mois sans tabac, c’est quoi ? Le tabagisme, la première cause de décès évitables Difficile de passer à côté de cet événement majeur pour la santé publique qu’est le mois sans tabac. Les médias, les réseaux relaient comme chaque année ce challenge devenu désormais l’un des rendez-vous récurrents et majeurs du début de l’automne. Et c’est tant mieux, la santé est incontestablement l’affaire de tous et l’écho autour de ce grand [...]

Le Mois Sans Tabac, le PST66 s’engage pour la santé des travailleurs2023-01-09T17:17:39+01:00

Le passeport de prévention, un nouvel outil de prévention

Disponible dès 2023, le Passeport de Prévention, un nouveau service pour prévenir les risques Sur le même principe que le passeport compétences, qui a pour vocation de renseigner l’ensemble des formations, mais aussi des diplômes et ou encore des expériences professionnelles du salarié, la loi santé du 2 août 2021 - qui au fil des décrets d’applications continue de faire évoluer en 2022 la prévention et la protection santé des salariés au travail (avec notamment le suivi de santé des salariés) , a créé le passeport de prévention. Disponible dès 2023, le passeport de prévention est un tout nouveau service (regroupé dans la nouvelle offre de services liée à la loi Santé Travail) qui vise à prévenir les risques en matière de santé et sécurité au travail. Innovant et en proximité, il a été développé en collaboration avec le Ministère du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion, ainsi que des partenaires sociaux. En favorisant la formation des travailleurs et en optimisant sa gestion par les employeurs, le passeport prévention, qui sera rattaché au passeport de compétences, ambitionne aussi le renfort de la mise en relation des travailleurs, des employeurs et des organismes de formation. Le PST66, vous propose un focus en clarté sur ce nouveau service de prévention au travail, dédié à la formation en santé et sécurité au travail. Prévenir les risques pour les salariés en favorisant la formation et la mise en relation Un passeport de prévention, pourquoi ? Chaque métier contient son lot de risques (biologiques, radiologiques, chimiques, environnements de travail, psychologiques…), quelle que soit l’activité de l’entreprise, les salariés, comme leurs employeurs, peuvent selon les contextes et les situations spécifiques être exposés à des risques dans la pratique de leurs métiers. Des risques qui peuvent impacter tout autant leur santé, leur sécurité, ou leur bien-être au travail. Pour plus de protection contre ces risques, la réglementation requiert un niveau de prévention le plus adapté possible. La responsabilité de l’employeur est donc de garantir la formation de ses salariés, afin qu’ils acquièrent les compétences suffisantes et nécessaires en matière de santé et sécurité au travail. [...]

Le passeport de prévention, un nouvel outil de prévention2023-01-09T17:18:19+01:00

Suivi de l’état de santé des travailleurs, et les infirmiers ?

Suivi de l’état de santé des salariés, l’accompagnement des infirmiers/infirmières évolue et s’étoffe Notre Pôle Santé Travail des Pyrénées-Orientales s’engage plus que jamais en 2022 dans le changement de la prévention de santé au travail. Nous avons repensé nos outils avec notamment un nouveau site internet, plus ergonomique, facile d’accès, intuitif et informatif pour vous accompagner avec encore plus en clarté et en proximité. Nous nous sommes également mobilisés pour créer des solutions tout à fait innovantes qui simplifient et rendent l’accompagnement de nos adhérents (chefs d’entreprises, salariés, indépendants) plus intuitif, complet, efficace et spécifique (Apptiv..). Le suivi de l’état de santé des salariés évolue, se renforce, se précise, se complète notamment depuis le décret du 25 avril lié à la nouvelle loi Santé-Travail. Les périmètres changent, l’accompagnement se fait toujours plus en proximité et personnalisé. Certaines visites de suivi et médicales, hier exclusivement assurées par les médecins du travail, évoluent et le champ d’intervention des infirmiers / des infirmières, avec les parties prenantes de la prévention santé travail, s’étoffe. Au cœur de l’offre socle des SPSTI, quelles sont les évolutions dans l’accompagnement par les infirmiers, infirmières ? Parce que l’humain est au centre de nos essentiels, nous avons choisi de donner la parole à ceux qui sur le terrain participent activement à ces changements. Madame Acquaviva, infirmière au PST66 nous partage son regard sur ces évolutions, mais pas que… Interview d’Elisabeth Acquaviva, infirmière PST66 Quelles évolutions dans l’accompagnement du suivi médical par les infirmiers/infirmières ? Notre domaine d’intervention évolue : plus d’actions de préventions et de sensibilisations ! Les visites en entreprises permettent de mieux appréhender l’ensemble des risques auxquels sont exposés les salariés et de mieux connaître les postes à risques. Plus de proximité et de présence incontestablement. En conclusion, les infirmiers et les infirmières en binôme avec les médecins du travail, sont encore plus impliqués dans le suivi de l’état de santé des salariés. Quels sont les impacts de ces changements dans votre quotidien ? Les entretiens menés sont de fait plus longs et précis et nous emmènent à aller plus loin dans notre engagement [...]

Suivi de l’état de santé des travailleurs, et les infirmiers ?2023-01-09T17:19:07+01:00

Suivi de l’état de santé des travailleurs, nouveautés ?

Suivi de l'état de santé des travailleurs, modifications et nouveautés ? Depuis le 1er avril 2022, la nouvelle réforme Santé au Travail du 2 août 2021 entre en vigueur progressivement au rythme des promulgations de décrets. Nouveaux outils plus innovants et intuitifs, plus de clarté dans les offres, accompagnements plus en proximité, process améliorés et simplifiés, suivis plus précis, personnalisés et continus… Le PST66 s’inscrit depuis de nombreux mois dans le changement de la prévention de la santé au travail et poursuit de façon agile et déterminée son engagement. Renforçant sa dynamique, avec l’humain et l’efficacité au cœur de ses priorités, de sa vision et des actions déployées.   Le décret du 25 avril 2022 précise désormais le contenu de l’offre socle mise à disposition des adhérents (chefs d’entreprises et salariés) par les SPSTI (Services de Prévention et de Santé au Travail Interentreprises). Une offre socle de services visant à « éviter l’altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail » et qui s’articule pour rappel autour de 3 missions : la prévention des risques professionnels, le suivi individuel de l’état de santé du salarié, la prévention de la désinsertion professionnelle.  Le suivi de l’état de santé des salariés et des nouveautés sur les visites en santé au travail introduites par plusieurs textes (la loi n° 2021-1018 du 2 août 2021, le décret n°2022-372 du 16 mars 2022 , Le décret n°2022-373 du 16 mars 2022) viennent soutenir ce changement… Avec en ligne de mire, encore plus de suivi, de proximité, des accompagnements personnalisés et renforcés des salariés.  Visite de reprise, visite de pré-reprise, visite de post exposition ou de fin de carrière, visite de mi-carrière, rendez-vous de liaison, zoom sur les diverses modifications et les nouveautés ! Deux nouveautés, les rendez-vous de liaison et la visite de mi-carrière Le suivi individuel des salariés est au cœur des missions des SPSTI, des modifications dans certains types de visites entre les salariés et les services de prévention et de santé au travail sont à noter, notamment pour les visites de reprise, de pré-reprise, ou encore celles de fin de carrière (ou post exposition). Outre ces changements [...]

Suivi de l’état de santé des travailleurs, nouveautés ?2023-01-09T17:19:57+01:00

La prévention de la santé physique et mentale des Travailleurs Non Salariés par le PST66

La santé physique et mentale du dirigeant, une autre priorité du PST66 Les risques psychosociaux ou RPS, de quoi s’agit-il ? Apparu pour la première fois en 1998 lors d’un congrès de l’OMS, les RPS ou encore les risques psychosociaux désignent l’ensemble des risques menaçant la santé mentale (psycho) d’une personne, du fait de la situation de travail (sociaux). Il s’agit donc d’une catégorie sous-jacente de ce que l’on nomme les risques professionnels. Les risques psychosociaux sont plus que jamais aujourd’hui un sujet central en entreprise. Et si l’on pense souvent aux salariés quand on fait référence à ce phénomène, il impacte également les dirigeants d’entreprises (TNS), tout autant exposés. La réforme de la loi sur la santé au travail, entrée en vigueur le 1er avril 2022 au rythme de l’application des décrets - comme évoqué dans un précédent article -, et qui vise à renforcer la prévention santé/sécurité au cœur des entreprises et à décloisonner la santé publique et la santé au travail, intègre les risques psychosociaux dans l'évaluation des risques. Et ce, dans l’objectif d’une amélioration de la QVCT (qualité de vie et des conditions de travail).  Troubles du sommeil, irritabilité, troubles de l’attention et de la concentration, nervosité, fatigue lourde, palpitations… Les symptômes en lien avec les risques psychosociaux sont multiples et touchent bon nombre d’individus, quels que soient les secteurs d’activités dans lesquels ils travaillent. Outre les effets directs sur leur santé et le bien-être au travail, les risques psychosociaux impactent directement le fonctionnement des entreprises, confrontées de fait à une augmentation de l’absentéisme, du turnover, à des ambiances de travail désagréables…  Monde du travail en mutation, complexité grandissantes des tâches et des responsabilités, réduction des temps de repos, individualisation croissante du travail, exigences continues de la clientèle, pression constante, stress, violence interne ou externe… La prise en compte des risques psychosociaux n’est plus une option pour les entreprises et les partenaires de prévention.  RP, facteurs de RPS, conséquences de RPS, des terminologies pas toujours faciles à distinguer Quand on évoque les risques psychosociaux, sujet que peu de monde ignore aujourd’hui, il est toutefois important de bien distinguer les 3 étapes qui les [...]

La prévention de la santé physique et mentale des Travailleurs Non Salariés par le PST662023-01-09T17:21:31+01:00

L’agilité dans le changement, un état d’esprit collectif au PST66

Agilité et engagement collectif, le PST66 accompagne le changement avec innovation La non-résistance au changement, au-delà d’un atout, une vision commune En complète mutation, le PST66 poursuit plus que jamais en cette rentrée 2022 son évolution avec agilité et une dynamique interne collective. En proposant notamment à ses adhérents de nouveaux outils et services, toujours plus intuitifs, interactifs et innovants, qui s’inscrivent dans les prérequis de la réforme Santé Travail. Une nouvelle réforme Santé-Travail du 2 août 2021 qui a commencé (au fil des différents décrets promulgués) à entrer en application depuis le 1er avril 2022 et qui a comme cap la consolidation de la prévention primaire au sein des entreprises, via le décloisonnement de la santé au travail et le renfort de la prévention. Alors qu’en résonance avec cette nouvelle législation qui se déploie depuis le printemps dernier, l’ensemble des SPSTI (Services de Prévention et de Santé au Travail Interentreprises) sont dans l’obligation de se réorganiser, de se réinventer, de mettre en place de nouveaux protocoles sur leurs diverses offres de services, le PST66 accompagne avec enthousiasme ce changement.  Il n’a d’ailleurs pas attendu la réforme pour engager bien en amont des réflexions et des actions audacieuses et novatrices, visant un accompagnement des salariés et chefs d’entreprises adhérents, plus pédagogique, ergonomique et intuitif.  APPTIV qui a reçu en 2019 le 1er prix au concours national de l’innovation, signe l’empreinte singulière du PST66, qui au-delà de n’offrir aucune résistance au changement, le façonne déjà collectivement depuis plusieurs années.  Parole « en 4 questions à » de Claudine Mazziota, Directrice du PST66 qui nous éclaire sur les impacts de la réforme au sein des services de Santé au Travail, et sur la façon dont le Pôle Santé Travail des Pyrénées Orientales agit et s’engage pour accompagner ce changement. En tant que Service Santé au Travail, à quels changements le PST66 fait-il face ? Nous sommes dans la mise en application du dernier décret, les changements à date en cette rentrée 2022 portent sur l’offre médicale et l’offre de services. Aujourd’hui plus que jamais nous sommes engagés à 100% dans la mise en place de ces changements. Il y [...]

L’agilité dans le changement, un état d’esprit collectif au PST662023-01-09T17:22:29+01:00

Changements, évolutions au sein du PST66 une rentrée innovante

Une rentrée sous le signe du changement pour le PST66 Nouveaux outils et application progressive de la réforme Santé-Travail, l’évolution est en marche Le second semestre 2022 souffle un vent de changement pour le Pôle Santé Travail des Pyrénées-Orientales. En pleine mutation, le PST66 évolue, se transforme pour un accompagnement de ses adhérents facilité, plus pédagogique et en proximité. À l’heure où la nouvelle réforme Santé-Travail du 2 août 2021 entre progressivement en application depuis le 1er avril 2022, au rythme de la promulgation des différents décrets, le PST66 accompagne avec engagement et dynamisme ce changement, porté par une vision claire et déterminée : « Le PST66 se veut proactif envers ses adhérents en leur proposant, pour l’année à venir, un contenu pédagogique en toute transparence. Développer cette proximité vise à placer l’humain au centre de ses préoccupations ; L’objectif final étant que salariés et dirigeants développent une culture managériale de la prévention au sein de leurs structures, véritable enjeu pour le Service de Prévention en Santé au Travail Interentreprises ».  Nouveaux outils, clarification des offres et des actions déjà engagées et à venir, réorganisation interne et approches régionales mutualisées en ligne de mire, le changement initié depuis quelques mois se renforce au sein du PST Un nouveau visage qui offre déjà l’esquisse d’une autre dynamique, plus efficace, résolument tournée vers l’humain. Une montée en puissance du changement nécessaire pour une meilleure adaptabilité et une plus grande agilité en résonance aux mutations et aux évolutions auxquels les SPSTI (Services de Prévention et de Santé au Travail Interentreprises) - nouvelle appellation des Services de Santé au Travail (SST) - doivent faire face avec cette réforme. Une réforme qui rappelons-le vise à renforcer la prévention primaire au sein des entreprises avec deux points d’appuis : décloisonner la santé au travail et renforcer la prévention ainsi qu’élargir l’offre de services. En quoi consiste précisément cette réforme Santé-Travail et quelles évolutions majeures sont à retenir ? Quels impacts organisationnels et structurels pour les acteurs de la santé en entreprise ? Quels bénéfices pour les salariés et les employeurs ? Comment les SPSTI s’adaptent à ce changement et quels sont les moyens mis en œuvre par le PST66 pour répondre à [...]

Changements, évolutions au sein du PST66 une rentrée innovante2023-01-09T17:23:15+01:00
Aller en haut